Informations et rendez-vous au 07 62 22 64 48 ou par mail à lesoindelecriture@gmail.com

Les fondements de la discipline

Définition

 Cette discipline permet de (re)trouver la possibilité (voire le plaisir) d’écrire à la main en (ré)apprenant les bons gestes.

 

Le rééducateur en écriture s'appuie sur une méthode efficace et ludique pour remédier à toute difficulté rencontrée lors du geste d’écriture. Il amène en quelques séances (6 à 8 en moyenne) la personne en difficulté à écrire sans fatigue, douleur ou tensions, l’écriture étant devenue fluide, lisible et indolore.

Pour une écriture fluide, lisible et confortable

Historique de la rééducation de l'écriture

 

La rééducation de l’écriture se base sur les apports théoriques de Juan Ajuriaguerra, neuropsychiatre spécialiste de la psychiatrie de l’enfant, dont l’équipe a conçu une échelle qui est devenue l’outil de référence pour évaluer la dysgraphie. Elle se base également sur les travaux de Danièle Dumont, docteur en sciences du langage qui a conçu une modélisation de l’apprentissage de l’écriture explicitée dans son ouvrage « Le geste d’écriture ».

​Précisions importantes

Le terme de rééducation employé ici ne fait nullement référence à son acception médicale ("action de rétablir l'usage normal d'une fonction, d'un membre ou d'un organe après une blessure ou une affection, ou chez un sujet qui souffre d'une déficience ou d'une infirmité ; par métonymie, résultat ainsi obtenu ou durée de cette thérapeutique") mais s’inscrit dans les deux acceptions suivantes :

  • "Éducation de mouvements ou de techniques que le sujet n'avait pas appris antérieurement"

  • "Éducation nouvelle permettant de corriger ou de réformer une mauvaise formation"*

* Définitions du CNRTL, créé en 2005 par le CNRS.